Développement durable : Des progrès encore attendus, mais des avancées significatives

Développement durable : Des progrès encore attendus, mais des avancées significatives

Publié le jeudi 27 octobre 2016

 

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la quantité des déchets ménagers, bien qu’en diminution, reste largement supérieure à la moyenne nationale.Les nuisances sonores sont par ailleurs prégnantes dans la région, en lien avec sa forte urbanisation et ses nombreuses infrastructures.

Depuis 3 ans, l’Insee s’associe à la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

et la Dréal pour mettre à jour un Tableau de bord du développement durable

qui rassemble une soixantaine d’indicateurs thématiques. Ces données permettent de situer la région par rapport au niveau national. 

Cette synthèse présente les dernières analyses de ces tableaux de bord. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la quantité des déchets ménagers, bien qu’en diminution, reste largement supérieure à la moyenne nationale. Leur valorisation est particulièrement peu fréquente. Les nuisances sonores sont par ailleurs prégnantes dans la région, en lien avec sa forte urbanisation et ses nombreuses infrastructures.

En revanche, l’agriculture biologique est largement représentée en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Sa part dans la surface agricole utile est 4 fois plus élevée que la moyenne nationale. En outre, les eaux souterraines de la région sont moins polluées par les pesticides que dans d’autres régions.

La mobilisation des acteurs locaux se poursuit afin de préserver la richesse environnementale remarquable de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Retrouvez cette publication sur le site de l'INSEE, ou dans notre bibliothèque d' étude.