PASS Santé + : être acteur de sa sexualité

Publié le lundi 26 janvier 2015

© DR 

Face aux chiffres inquiétants d’IVG chez les jeunes, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur lance un dispositif de santé publique. Accès à une contraception gratuite et de proximité, prévention des grossesses non désirées et information sur les infections sexuellement transmissibles sont au programme du « Pass Santé + Prévention-contraception ».

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le taux d'IVG (interruption volontaire de grossesse) atteint les sommets : 15,3 ‰ chez les mineures contre 11,3 ‰ en France métropolitaine*. Un constat sanitaire alarmant qui n’a pas tardé à faire réagir la Région.

 

La priorité ?

 

Mettre en place une politique pour les jeunes visant la prévention et l’accès à l’information sur la sexualité, la contraception, l’IVG et les IST (infections sexuellement transmissibles). Après une large concertation lancée le 24 juin 2011, la Région a décidé de proposer un dispositif régional d’accès à la contraception pour tous. Tous les jeunes filles et garçons peuvent faire une demande de chéquier PASS Santé+ prévention-contraception.

 

Comment encourager les jeunes à adopter un comportement plus responsable face à leur santé ?

 

Une question à laquelle répond dans sa globalité le dispositif régional d'accès à la contraception pour tous. Tout a été pris en compte pour assurer un accompagnement complet et efficace des jeunes : la formation et la sensibilisation des professionnels de santé et les acteurs relais auprès des jeunes (missions locales, conseillers référents dans les CFA etc.), une information plus adaptée sur l’éducation sexuelle ainsi que la mise à disposition d’un chéquier offrant un accès confidentiel et gratuit à la contraception et à des prestations de santé.

 

Les jeunes de moins de 26 ans** résidant en Provence-Alpes-Côte d’Azur peuvent obtenir une contraception sur mesure. Autres atouts : un accès gratuit à des prestations de santé telles que des consultations médicales pour le suivi de la contraception ainsi que des analyses biologiques pour la prévention et le dépistage des IST. Résultat ? Accompagnés dans ce parcours de soins axé sur la responsabilisation en matière de sexualité, les jeunes peuvent prendre leur santé en main.  

 

Un Pass, neuf coupons

 

Présenté sous forme de chéquier, le Pass Santé + Prévention-contraception comporte 9 coupons permettant au jeune de consulter un médecin (généraliste, gynécologue, sage-femme ou pédiatre), d’effectuer des analyses biologiques et d’acheter des moyens de contraception pendant un an (implant, stérilet ou dispositif intra-utérin – DIU –, pilule, patch, anneau, diaphragme ou préservatifs). Pour leur paiement, nul besoin de présenter la Carte vitale ; seul le coupon correspondant est remis au médecin, au pharmacien ou au laboratoire d’analyses.

 

Comment bénéficier du chéquier ?

 

Il suffit d’en faire la demande sur le site internet créé par la Région generation.regionpaca.fr (cf. encadré mode d’emploi).  

 

Ce projet n’aurait pu voir le jour sans l’élan des professionnels de santé, des acteurs de la jeunesse, de l’éducation et des droits des femmes (cf. encadré). Suite à une large consultation, plusieurs constats ont été pointés du doigt : besoin de confidentialité, surtout dans certaines situations familiales et financières, inégale répartition sur le territoire de consultations médicales gratuites et enfin, nécessité de former les professionnels de santé et du secteur social afin d’actualiser leurs connaissances en matière de contraception.

 

Ce dernier point a déjà été expérimenté avec brio par le Professeur Bretelle de l’AP-HM de Marseille auprès des étudiants en médecine. En effet, après avoir bénéficié d’une formation sous la forme d’un module optionnel en L3, les étudiants interviennent en binôme dans les établissements scolaires. Cette formation a été élaborée en partenariat avec l’éducation nationale et le planning familial sous la tutelle de la faculté de médecine de l’université d’Aix- Marseille.

 

À terme, d’autres publics pourraient être concernés par cette démarche : lycéens, apprentis, étudiants, stagiaires de la formation professionnelle et jeunes suivis par les Missions locales. Plus que jamais, la sexualité relève du domaine de la santé publique.

 

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’avenir sanitaire de la jeunesse porte un nom : le Pass Santé + Prévention-contraception. Le choisir, c’est être acteur de sa santé et de sa sexualité.  

 

*Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) – Données sur la contraception et l’IVG en France – octobre 2012. ** Jeunes de moins de 26 ans, qu’ils soient: lycéens, apprentis, étudiants, stagiaires de la formation professionnelle ou inscrits dans une Mission locale, à Pôle emploi ou au Service civique.

 

Pass Santé + plus d’infos sur :