Rentrée scolaire : les cinq priorités de la Région

Rentrée scolaire : les cinq priorités de la Région

Publié le jeudi 31 août 2017

 
© DR

Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a fixé, jeudi 31 août, lors d’une conférence de presse, les cinq priorités régionales pour la rentrée scolaire 2017-2018. .

L’éducation et la formation sont des priorités de la Région. C’est ce qu’a expliqué Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, lors d’une conférence de Presse qui s’est tenue jeudi 31 août à Marseille. Objectif : élever le niveau de qualification pour réussir l’insertion professionnelle.

« Mon action est motivée par une stratégie à 20 ans et des résultats à 3 ans », a souligné le Président. Pour atteindre ces résultats, cinq priorités ont été définies pour la stratégie éducative et de formation de la Région en cette nouvelle année scolaire.

 

1.    Améliorer les conditions d’accueil

La Région consacre 1,5 milliard d’euros sur 6 ans pour l’amélioration des conditions d’accueil des 400 000 jeunes de Provence-Alpes-Côte d’Azur (lycéens, apprentis, stagiaires de la formation professionnelle et étudiants).

 

Pour leur fonctionnement, les établissements du territoire bénéficieront de 2 milliards d’euros. Ce soutien se traduira par des dotations, des achats de formation, des aides individuelles, des bourses…

 

Les prochaines constructions financées par la Région :

- 5 lycées (dont 2 livrés en 2019 à Allauch et Chateaurenard), l’ouverture de l’Institut méditerranéen de formation à Avignon (2017), l’éco-campus de Sainte-Tulle dans les Alpes de Haute-Provence…

 Les futures restructurations :

- le lycée Rouvière à Toulon, l’Institut de formation public varois des professions de santé au sein du lycée de Brignoles, la Cité mixte Honnorat à Barcelonnette et le lycée Dominique Villars à Gap.

   

 2.    Hausser le niveau de sûreté des établissements

Même si la sécurité est une compétence de l’État, la Région prend également sa part de responsabilité autour d’un double enjeu : la lutte contre la radicalisation et la mise en sûreté des établissements.

 

Depuis juillet 2016, 365 agents régionaux des lycées ont été formés à la détection des signaux faibles de radicalisation dans plus de 120 lycées de la région.

 

« Entre 2016 et 2017, près de 20 millions d’euros auront ainsi été investis pour sécuriser nos établissements », indique le Président, avec l’installation d’alarmes différenciées, de 1 300 caméras de vidéo-protection et la mise en place 128 médiateurs de sûreté pour sécuriser les abords des lycées.

 

Ainsi, 45 millions d’euros seront investis d’ici 2020 pour le plan de mise en sûreté des lycées régionaux.

 

3.    Le pari du numérique éducatif

Tous les lycées publics de la région sont connectés à Internet via la fibre optique. Prochainement, ce sera également le cas des lycées privés. D’ici décembre 2017, le débit sera augmenté à 100 Mbits par seconde contre 40 Mbits/s actuellement.

 

La Région équipe, met en service et entretient un parc de 65 000 ordinateurs. À l’automne, plus de 10 000 ordinateurs supplémentaires seront livrés.

Plus d’infos, cliquez ici

 

4.    Construire des parcours de qualification en adéquation avec le marché du travail

La Région souhaite que 70 % des formations qu’elle finance débouchent sur un emploi, contre 58 % actuellement.

 

Avec plus de 70 % d’insertion professionnelle de ses  bénéficiaires, moins de 6 mois après la fin de leur formation, l’apprentissage est une filière prioritaire. L’objectif de la Région est d’atteindre 50 000 apprentis d’ici 3 ans contre 32 000 aujourd'hui.

En tant que 1er employeur en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le secteur du sanitaire et du travail social est une filière privilégiée par la Région. Pour encourager ces formations, la Région consacre chaque année près de 30 millions d’aides individuelles aux étudiants.

Plus d’infos, cliquez ici.

 

 5.    Maîtriser le coût de la rentrée

Pour préserver le pouvoir d’achat des familles, la Région propose :

  • la gratuité des manuels scolaires
  • l’aide à l’acquisition du 1er équipement apour ceux qui suivent une formation professionnelle
  • une tarification sociale pour la restauration scolaire (aide trimestrielle de 30 € pour les demi-pensionnaires et de 60 € pour les internes)
  • la gratuité du e-Pass Jeunes (crédit de 60 € par personne pour l’achat de produits culturels)
  • la gratuité des transports régionaux pour les collégiens, les lycéens, les étudiants, les apprentis et les stagiaires de la formation professionnelle de moins de 26 ans. Plus d’infos ici.

 

À compter du 1er septembre, la Région devient autorité gestionnaire des transports scolaires pour 55 000 élèves du primaire au secondaire : 280 circuits de ramassage scolaire, une flotte de 1 700 car et un budget annuel de 69 millions d’euros.

 

Une continuité des conditions du service précédemment exercé par les Conseils départementaux est assurée.  Les dispositions tarifaires et les modalités d’inscription auprès des collectivités restent identiques.