La filière pêche

La filière pêche

La multiplicité des espèces exploitées, l'existence d'un plateau continental réduit, la présence du Rhône, d'étangs et de lagunes à l'intérieur desquels les poissons entrent et sortent en fonction de leur cycle biologique, ont amené les pêcheurs à pratiquer des techniques de pêche diversifiées et surtout saisonnières.

   

On distingue en Méditerranée, deux types de métiers : les petits métiers (90 % de la flotte de pêche régionale) et les métiers du large (chalutiers, lamparos et thoniers).
Au-delà de ces pêches traditionnelles, le secteur de l'aquaculture s'est développé en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

  

Il se concentre autour de deux activités principales : la mytiliculture (élevage de moules) et la pisciculture marine.
La conserverie, la salaison et les produits cuisinés ainsi que la commercialisation des produits, sont assurées par une quarantaine d'entreprises régionales avec deux gros points de vente (la criée de Port-de-Bouc et la halle à marée de Marseille).
Programmes de recherche, d'études, d'expérimentations, de promotion des produits, de protection de la ressource et de l'environnement marin sont menés en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour la vitalité du secteur.

  

La mytiliculture

La mytiliculture se pratique dans la baie du Lazaret (La Seyne-sur-Mer) et dans l'anse de Carteau (Port-St-Louis-du-Rhône). La production est de 3000 tonnes/an.

Depuis plusieurs années, les conchyliculteurs régionaux développent leurs outils de production, leur atelier de travail et des bassins de purification pour travailler dans des conditions sanitaires optimales et assurer la qualité des productions.

  

La pisciculture marine

La pisciculture marine concerne essentiellement le loup (appelé bar en Atlantique) et la dorade royale.

Une quinzaine d'exploitations réparties sur les trois départements côtiers (Bouches-du-Rhône, Var et Alpes-Maritimes) produisent 1 500 tonnes de poisson par an.
Depuis quelques années, les producteurs, ont effectué de gros efforts en termes de qualité, de certification et de traçabilité des produits.
Les seules fermes aquacoles produisant du loup (bar) "label rouge" sont toutes situées dans notre région.

haut de page