L'Agenda 21

La Région, chef de file pour l’aménagement et le développement durable du territoire d’après la loi, a un rôle particulier à jouer.

L’Agenda 21 de la collectivité est un programme territorial d’actions qui développe des outils, synthétise et met en perspective l’ensemble des démarches engagées, au regard du développement durable.

En concertation avec ses partenaires, la collectivité s’appuie sur l’ensemble des politiques qu’elle conduit en matière de développement économique (soutien à la RSE, PRIDES, DAS…), d’actions en faveur de la jeunesse, des lycéens et apprentis, d’éducation à l’environnement et l’écocitoyenneté, de lutte contre les changements climatiques en faveur de la transition énergétique, de protection des ressources (biodiversité, forêt, eau, terres agricoles…) et de prévention des risques, des actions de solidarité … pour agir en faveur d’un développement plus harmonieux, pour l’avenir et le présent.

 « Le développement durable signifie la satisfaction des besoins élémentaires de tous et, pour chacun, la possibilité d’aspirer à une vie meilleure… Ce n’est pas un état d’équilibre, mais plutôt un processus de changement dans lequel l’exploitation des ressources, le choix des investissements, l’orientation du développement technique ainsi que le changement institutionnel sont déterminés en fonction des besoins tant actuels qu’à venir. Nous ne prétendons certainement pas qu’il s’agit là d’un processus simple. En dernière analyse, le développement durable est bien une affaire de volonté politique. »

Rapport Notre Avenir à tous (qui a précédé la Conférence des Nations Unies de Rio 1992), Gro Harlem Brundtland, 1987

Depuis la conférence des Nations Unies de Rio sur le développement durable (1992), la question du développement durable est chaque jour un peu plus au cœur des politiques publiques.

Les réflexions en cours au niveau national en faveur de la transition énergétique et écologique vers le développement durable, le prochain sommet de Paris en 2015 sur le changement climatique, ainsi que l’évolution des objectifs du millénaire post 2015 en objectifs universels de développement durable constituent autant de points d’étapes qui dressent des bilans, mettent en perspective des évolutions, lentes, et soulignent encore la nécessité de l’action.

 « L’élimination de la pauvreté est le plus grand défi auquel le monde doit faire face aujourd’hui et un préalable indispensable au développement durable... Nous réaffirmons que pour réaliser le développement durable il faut : encourager une croissance économique durable, équitable et sans exclusive ; créer davantage de possibilités pour tous ; réduire les inégalités ; améliorer les conditions de vie de base ; encourager un développement social équitable pour tous ; et promouvoir une gestion intégrée et durable des ressources naturelles et des écosystèmes qui contribue, entre autres, au développement économique, social et humain sans méconnaître la protection, la régénération, la reconstitution et la résistance des écosystèmes face aux défis existants et nouveaux. »

Conférence des Nations Unies sur le développement durable, juin 2012

 

Retrouvez les reportages sur le développement durable sur TV Région

haut de page