Innover pour la croissance et l'emploi : 43 millions d'euros supplémentaires pour ITER

Christian Estrosi a annoncé le 15 septembre 2016 la relance du projet ITER grâce à une rallonge budgétaire de 43 millions d'euros. Situé à Saint-Paul-lès-Durance (13), cet équipement scientifique vise à faire de la fusion nucléaire l'une des principales sources d'énergie à l'avenir. Il associe l'Union européenne, les Etats-Unis, la Russie, le Japon, la Chine, l'Inde et la Corée du Sud.

"Plus de 18 millions sont prévus pour cette seule année 2016, a déclaré le Président. Je dis souvent que c'est en finançant l'innovation que l'on créé de la croissance et de l'emploi. Ce projet révolutionnaire en est la parfaite illustration, avec plus de 2 milliards d'euros de retombées économiques et 3 500 emplois durables". 

La réouverture de la route du barrage EDF, favorisant un nouvel itinéraire d'accès au site, et la réfection de la sortie 17 de l'A51 sont notamment programmées en 2017, de même que la formation en région de 150 soudeurs, indispensables au chantier. La Région a en effet engagé un travail de prévision des besoins en formation pour que le projet bénéficie d'une main d'oeuvre formée et qualifiée. Pour Christian Estrosi, le développement de la filière énergétique est indispensable, "non seulement pour son formidable potentiel de croissance, mais aussi cat c'est une question de souveraineté nationale. Je me suis battu pour que ce projet, qui apporte des réponses aux problématiques mondiales de l'énergie du XXIe siècle, se concrétise dans notre région !".