Recherche et innovation

© Région / Van Der Stegen Anne

L'innovation et la haute technologie jouent un rôle moteur dans la croissance et la compétitivité de l’économie régionale.

   

3e rang national pour le potentiel de recherche

Avec 4 universités, 14 organismes publics de recherche présents sur le territoire,17 000 chercheurs et enseignants-chercheurs dans les secteurs public et privé, de nombreuses écoles d’ingénieurs, de commerce, d’art et d’architecture, 6 technopôles de renommée internationale – dont celle de Sophia-Antipolis, près de Nice –, Provence-Alpes-Côte d’Azur est à la pointe en matière de recherche et développement.

   

Repères

  • Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes) est le 1er pôle européen de recherche et des technologies de l’information
  • 40 % de la microélectronique française est basée à Rousset (Bouches-du-Rhône)
  • ITER (International thermonuclear experimental reactor), projet mondial de recherche de production d’énergie, est implanté entre Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et Manosque (Alpes de Haute-Provence)
  • 20 % du potentiel national d’optique photonique se situe dans la région
  • Une trentaine de Pôles régionaux d’innovation et de développement économique solidaire (PRIDES) regroupant 3 000 PME et TPE, 600 laboratoires, centres de recherches ou associations spécialisées sont soutenus par la Région

  

Provence-Alpes-Côte d'Azur : une terre fertile

Attention, matière grise ! Provence-Alpes-Côte d’Azur a une haute teneur en innovation. Services, technologies numériques, mer, imagerie, sécurité, risques… elle regorge d’innovation et d’innovateurs, de services d’accompagnement, de viviers d’excellence.

 

Pour impulser de nouveaux projets, la Région a mis en place des outils originaux d’accompagnement et d’aide à la gestion et à la maturation d’innovation notamment à travers le Réseau régional de l’innovation PACA. À noter également la présence de trois incubateurs et de la SATT Sud Est (Accélérateur du Transfert de Technologies) issue de l’initiative régionale Valorpaca. Cette politique ambitieuse s’inscrit dans une stratégie régionale de l’innovation adoptée en 2009 et révisée en 2012.