Un emploi... un avenir

La Région s'investit dans le dispositif "Emplois d'avenir" aux côtés de l'Etat, en prenant en charge tout le volet formation ! Objectif : permettre aux jeunes de se qualifier, un diplôme à la clé !

   

Qu'est-ce qu'un emploi d'avenir ?

  • Un CDI ou un CDD de 1 à 3 ans, à temps plein, rémunéré au SMIC au minimum (1.426€ brut/mois au 01/01/2013);
  • Une formation pour se qualifier ou apprendre un métier ;
  • Un suivi personnalisé professionnel tout au long du contrat (par le "tuteur" dans l'entreprise, mais aussi avant et après (par le référent à la Mission Locale ou à Cap Emploi).

   

Pour qui ?

Pour les jeunes de 16 à 25 ans au plus, sans emploi (30 ans si travailleur handicapé reconnu) et :

  • sans diplôme ;
  • ou peu qualifiés (titulaires par exemple d'un CAP/BEP) et en recherche d'un emploi pendant 6 mois au cours des 12 derniers mois.

   

Qui peut recruter ? Quel avantage ?

L'employeur exerce dans le secteur non-marchand et bénéficie d'une aide de l'Etat de 75% du SMIC brut mensuel recruté, soit 1.069 € (549 € restent à charge de l'employeur) pendant 3 ans (cas général). Si l'entreprise relève du secteur marchand, l'aide est de 35% soit 499 € mensuels.

Ce peut être : une association, une structure d'insertion, une commune, un Département, une Région, une communauté d'agglomérations, un établissement public (SNCF, EDF...) ou encore un hôpital, une maison de retraite... Par exception, les entreprises privées peuvent recruter un Emploi d'avenir, dans les secteurs définis par le Préfet et le Président de la Région.

L'employeur s'engage à permettre au jeune d'accéder à une formation qualifiante et à construire un parcours de qualification adapté avec l'aide de la Mission Locale ou du Cap Emploi.

    

Quels secteurs ? Quels métiers ?

Son activité doit avoir une utilité sociale ou environnementale (secteur non marchand), ou bien avoir un potentiel de création d'emplois pour le secteur marchand. Par exemple, les services à la personne (aide à domicile de personnes agées...), l'animation (animateur socioculturel), le numérique (assistant informatique et internet à domicile...), le secteur administratif (collectivités territoriales...), etc.

    

Quels types de formations ? Quesl niveaux ? Quels diplômes ?

Le jeune salarié bénéficie d'une formation pour obtenir une qualification. Cette qualification est attestée par une certification professionnelle, c'est-à-dire un diplôme ou équivalent.

  • Il s'agit d'une formation en alternance (travail/formation) ;
  • Sont visés en priorité les CAP (niveau V), le brevet professionnel, le brevet de technicien ou le baccalauréat professionnel ou technologique (niveau IV);
  • CAP Fleuriste, Bac pro industriel... le jeune salarié est libre de choisir la formation à laquelle il aspire.

Langue, écriture, culture générale... une remise à niveau peut également être nécessaire avant de commencer une formation qualifiante. Dans ce cas, une formation adaptée à chaque situation individuelle est proposée.

   

Le saviez-vous ?

La formation du tuteur qui accompagne le jeune au sein de l'entreprise, les frais du jeune "Emploi d'avenir" en formation (repas, transport...), les formations non disponibles au Programme régional de formation, le diagnostic formation de l'employeur... autant d'actions financées par le fonds spécifique "IRIS-Emploi d'avenir" créé par la Région avec les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agrées).

 

La Région assure la formation

Les 29 Missions Locales de Provence-Alpes-Côte d'Azur sont les mieux placées pour orienter les personnes vers un Emploi d'avenir : ce sont des lieux d'accueil de proximité, qui sont rompus au travail d'information, d'orientation et de suivi (plus de 260 sièges, antennes ou permanences). Et, surtout, la plupart des 120.000 jeunes en contact régulier avec elles (67%) n'ont aucune qualification ou disposent aux maximum d'un CAP ou BEP. Les agences Pôle Emploi, ou Cap Emploi pour les travailleurs handicapés, sont bien sûr également les interlocuteurs des jeunes.

L'objectif visé est de construire, pour chaque jeune avec son employeur et le référent de la Mission Locale concernée (ou Cap Emploi), un parcours de formation individualisé : il s'agit de l'aider à se qualifier dans le cadre de son activité, ou éventuellement de bénéficier de formation(s) devant lui permettre d'accéder à un autre métier. Cette possibilité est en particulier intéressante si son poste n'est pas reconduit en contrat à durée indéterminée.

Des formations inscrites à son Programme régional de formation sont proposées en recours, et notamment deux dispositifs déjà existants et implantés sur tout le territoire régional, qui s'avèrent particulièrement bien adaptés : ce sont les espaces territoriaux d'accès aux premiers savoirs ou d'accès à la qualification (on les appelle les ETAPS ou ETAQ). Le réseau de Centres de formation d'apprentis (70 répartis sur le territoire régional), très mobilisé pour accueillir ces jeunes, sera également mis à contribution pour assurer les formations des Emplois d'avenir, de même que les établissements de formation du sanitaire et du social.

  

Où s'adresser pour avoir un emploi d'avenir ?

A ma Mission Locale : consultez ou téléchargez la liste des Missions Locales sur www.ardml-paca.net

A Cap Emploi (pour les travailleurs handicapés) : trouvez votre agence sur la liste disponible sur www.capemploi.com/annuaire

N° Vert : 0 800 600 007 (de 9h à 17h sauf vendredi 13 - 17h)
Site : www.emplois-avenir-paca.org

  

Où s'adresser pour recruter un emploi d'avenir ? 

Adressez-vous à votre OPCA, à Pôle Emploi ou Cap Emploi.

 

Missions Locales

Publié le mardi 1 septembre 2015

haut de page